Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2012

George Lucas (Episode III): le Côté obscur

Après le Retour du Jedi, George Lucas concentre son activité sur la production, et impose sa société et ses diverses branches (ILM, THX, Pixar à ses débuts) comme des références incontournables dans l’industrie des rêves. L’autre succès phénoménal de sa carrière est la trilogie des Indiana Jones. Et il est consacré comme l’un des plus grands créateurs de son temps. Il déçoit toutefois, quand on attend des retours fracassants de sa part, notamment avec Willow (qu’il a produit et dont il a écrit le scénario). On attendait qu’il décline une heroic fantasy proche de Tolkien. Le film est sympathique, mais s’adresse ouvertement aux enfants, sans le mélange de maturité et de légèreté qui a fait la noblesse de Star Wars.



Pendant longtemps, Lucas a estimé que la technique et les difficultés de tournage de la première trilogie l’avaient privé de l’épopée galactique qu’il imaginait. Or, au début des années 90, la donne a changé, grâce au Jurassic Park de son ami Spielberg. Les images de synthèse …

George Lucas (Episode II): Quintessence et mythologie

May the Force be with you

Le tournage du premier Star Wars fut pour Lucas une rude épreuve. Ce fut une bataille de chaque jour pour que le film corresponde (à peu près) à ce que ce perfectionniste avait en tête. On imagine aisément ses doutes, toute l’énergie qu’il lui a fallu pour mener tout cela à son terme. C’est pour cette raison qu’il ne réalisera pas les suites au premier film. Il cède la place à Irvin Kershner (l’un de ses professeurs à l’université de cinéma) pour L’Empire contre-attaque en 1980 et officie en tant que scénariste et producteur. De cette alliance nait l’opus le plus abouti de toute la saga. Et le premier qu’il produira avec ses propres deniers, en toute indépendance (avec tous les risques et les tensions que cela comporte).

Star Wars : Un Nouvel espoir a servi d’exposition. Vu le succès qu’il a rencontré, l’Empire contre-attaque est là pour tenir toutes les promesses et surpasser toutes les attentes. On est devant une geste épique, à la grande puissance dramatique…

George Lucas (épisode I): Le Temps de l'innocence

A long time ago in a galaxy far, far away

Tout commence véritablement en 1962. Avec un accident de voiture assez sérieux dont est victime le jeune George Lucas, à l’aube de sa vingtaine (il est né en 1944). Le jeune homme, originaire de Modesto en Californie, nourrissait de longue date une passion obsessionnelle pour les voitures de courses et n’avait qu’un seul rêve : devenir pilote. Mais cet événement a brisé cet avenir. Contraint à la convalescence, son imagination et son inventivité vont emprunter d’autres chemins. On dit que c’est à cette époque qu’il eut la première intuition de ce qui allait devenir « La Force ».
Il décide de se consacrer aux choses de l’imagination, et à l’expérimentation merveilleuse que permet le septième art. Il s’inscrit donc en fac de cinéma. Il y fait ses premières armes. Et cet élève qui ne brillait pas jusqu'alors particulièrement par ses notes, se révèle talentueux et audacieux, récoltant les louanges dès ses premiers courts-métrages (ce qui lui pe…