Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet, 2015

Berceuse menacée

Regarde dehors, il fait beau Regarde les couleurs qui crépitent Ne te réveille pas tout de suite Reste calme, reste au chaud.
Si tu as entendu des bruits cette nuit, Ils étaient de ton imagination Si sous ta fenêtre il y eut des cris Ce n’étaient qu’hallucinations.
Les nuages sont encore loin. Profite de l’instant présent Le répit accordé aux jardins Ces vieux refuges des indolents.
Mon fils, ne t’inquiète plus, Même si tu as faim, même si tu as peur Ne t’absorbe pas dans ta longue douleur Tiens toi à l’écart des éclats d’obus
Au soir de ta vie, à l’heure de vieillesse Quand dans cette maison, je serai poussière Tu te souviendras de cette quiétude Au milieu des ruines, de cette plénitude.
Les nuages sont encore loin.