Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2015

Vite, trop vite de Phoebe Gloeckner

On oublie un peu vite le chaos de l’adolescence. 
Enfin, les gens normaux, les adultes, ceux qui se croient sages et accomplis autour de cinquante ans, quand les pulsions s’apaisent et que le sexe se fatigue. Je ne sais pas si on apprécierait vraiment d’être mis devant l’intensité de nos quinze ans, ce débordement désordonné de possibles, de rêves, d’avenirs caressés, de fantasmes incandescents et de désirs irrépressibles. Cette envie d’accumuler de la vie parce que les « lendemains » ou la « bienséance », on ne sait pas trop ce que c’est.
J’ai 37 ans en fin de semaine prochaine. A la faveur de belles rencontres, j’ai reçu ce bouquin, Vite trop vite, publié chez La Belle colère, d’une certaine Phoebe Gloeckner dont je ne savais pas grand chose. Entendu une vague rumeur. Une étrangeté et un ovni, comme disent les paresseux cathodiques (si avec ça, je passe à la télé un jour, ça ne sera vraiment pas de ma faute). Je découvre le livre. On ne m’en a dit que quelques mots. Volontairement, je…