Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2018

Avant j'étais juste immortel de Juliette Bouchet

Un jour que j’étais entre deux livres comme on est entre deux eaux, j’ai rencontré les mots de Juliette Bouchet. J’avais besoin d’un sursaut ou d’un aiguillon. De quelqu’un qui réveille. J’avais envie d’insolence, d’impertinence et de malice. 
Le monde est bien trop grave pour qu’on le prenne au sérieux et pour qu’on reste polis. On oublie parfois qu’on lit et qu’on écrit pour le fun. J’ai feuilleté des pages, son premier roman le Double des corps, un truc du ventre, un truc qui m’a pris à la gorge aux premiers mots. Une intensité, quelque chose d’une franchise qui m’a scotché. J’ai commandé le second, Avant j’étais juste immortel (publié chez Robert Laffont en 2016). Parce qu’il était irrévérencieux dès les premières lignes et m’a fait marrer. Parce que c’était du champagne et de l’audace. Et qu’au moment où je l’ai lue, je m’ennuyais un peu. Elle m’a tiré de ce vague à l’âme. Je l’ai adorée pour ça.


Raphael rentre chez lui dans une jolie maison façon château gothique au bord de la …

Cette Nuit de Joachim Schnerf

Certains jours on se réveille pleins d’une absence. On scrute la place laissée froide sur le lit à côté de soi. Les objets qui renvoient à des souvenirs encore à demi cachés par la pénombre, une mémoire engourdie, une charge dans le silence à laquelle tout renvoie. Il y a des deuils qui durent. Qui nuancent le réel. Qui le rendent fragile et beau aussi. Avec cette dimension de chagrin clandestin qui l’épaissit parfois.
J’ai découvert étrangement Cette nuit de Joachim Schnerf (paru chez Zulma). Mon amie Amandine (auteure de la très recommandable Ivresse littéraire) m’en avait parlé avec enthousiasme. On errait, un peu fatigués dans les allées du salon du livre de Paris, en fin de journée. Elle voulait assister à une lecture donnée par l’auteur. On se retrouve assis sur un banc, devant lui et un phare en stuc, figurant je ne sais plus quoi. On oublie la rumeur et on oublie la foule, on entre dans l’intimité et la famille de ce vieil homme que le discret Joachim évoquait d’une voix douc…

Des histoires pour cent ans de Grégory Nicolas

Ça fait longtemps que je croise Grégory Nicolas, que je l’aime bien, que son humanité et sa chaleur me plaisent à chacune des lectures auxquelles j’ai pu assister. Il est des gens comme ça qu’on reconnaît comme siens d’emblée. Charlotte, son éditrice est quelqu’un d’absolument attachant aussi, publiant des textes audacieux, ambitieux et inhabituels, pleins de la poésie et de la folie douce qui la caractérise (j’ai déjà parlé de Koumikode Anna Dubosc et des Héros périmésde Ksenia Lukyanova). 
Pris dans une course en avant, je n’avais jamais pris le temps de me poser et de lire Grégory. J’en trainais une certaine mauvaise conscience. C’était bête comme un rendez-vous manqué. Il ne me le reprochait jamais. Mais moi si. On les sent, les vrais gentils, les gens qui font du bien. Voilà dans quel état d’esprit j’étais quand j’ai reçu Des histoires pour cent ans, qui est sorti en mars aux éditions Rue des promenades. 


Un soir, je prends le livre. J’y vois la confirmation de mon pressentiment…

Brune Platine de Séverine Danflous

Certaines rencontres prennent leur temps. C'est comme ça, faut pas forcer l'allure.

J'avais reçu Brune Platine de Severine Danflous paru chez Marest éditeur depuis un moment. On se suit sur les réseaux sociaux depuis des années. J'étais dans une période un peu étrange et indécise, de ces printemps qui interrogent. Je ne savais pas si j'allais continuer à lire, à chroniquer, il y avait quelque chose de cassé, un entrain qui n'y était plus vraiment. J'attendais.

Je ne sais plus pourquoi j'ai pris le livre. J'avais raté des lectures et des signatures où il était présenté. J'aimais la culture protéiforme de Séverine, cette absence de frontières entre la littérature et le cinéma, cette passion généreuse qu'elle distille. J'ai commencé le roman dans un moment de désoeuvrement. Et c'est sa forme qui m'a séduit. J'ai connu Paul et Camille. Lui a un projet de film, une réinterprétation de l'Odyssée d'Homère. Elle devient peu à…