Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2018

Quand un albatros voit défiler sa vie devant ses yeux : un jour à Saint-Maur en poche

Pour Amandine
Elle ne viendra pas. J'en suis désolé. Elle aime les livres et ceux de Gilles Marchand comme j'aime ceux de Sigolène Vinson. Saint-Maur en poche, ça lui plairait. Elle me dit de lui faire des photos de la journée, moi qui déteste ça. Elle m'envoie un message au matin pour me dire de profiter de la journée et de partir tôt. Je me dis qu'elle a raison. Il fait beau en plus avec un vent frais comme si les dieux avaient réglé la climatisation sur "agréable". Je prends mon chapeau et ma mère m'emmène. Je prends mes pieds en photo dans la voiture, décidément je déteste ça.


J'arrive sur la belle place des marronniers où se déroule l'évènement. J'ai déjà le trac. J'interviewe Gilles sur la petite scène en fin de journée. C'est la première fois que je me livre à cet exercice. J'ai relu la veille en catastrophe Une Bouche sans personne, en me disant que j'avais tant de choses à en dire que j'étais capable de totalement m…