Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2020

Olivier Bancoult: par delà rivage de la colère, portrait de l'activiste chagossien

Il est des livres qui s’attardent comme des prises de conscience, qui reviennent dans les conversations de ceux qui les ont lus. Il est des mots qui vous enrichissent de nouvelles révoltes et de nouveaux combats, d’une mémoire soudain rendue vive par la force d’un roman. Je ne cesse d’évoquer Rivage de la colère de Caroline Laurent. Parce qu’il m’a légué un combat à porter. Une réalité crue du monde. J'ai découvert un lieu, les Chagos, cet archipel dont je n’avais jamais entendu parler au large de l’ile Maurice. J'ai surtout connu dans ses pages la manière dont on en a chassé les habitants, pour servir une obscure raison d’état, hors de toute forme de légalité, de légitimité ou d’humanité. Qu’un scandale si grand ait pu se dérouler dans l’indifférence de l’histoire a quelque chose qui me plonge dans une grande perplexité. Ce matin, quand l’occasion me fut donnée de m’entretenir avec Olivier Bancoult, activiste chagossien qui se bat pour la reconnaissance de son combat et la r…

Rivage de la colère, de Caroline Laurent

Je tourne et je retourne cette chronique dans ma tête depuis plus d’une semaine. Parce qu’il est peu de gens qui ont eu l’importance de Caroline Laurent, mon éditrice, dans ma vie.  Mais ce n’est finalement pas de cela dont je vais parler ici. Ou plutôt si, c’est exactement de cela. Je me souviens de mon coup de foudre amical pour elle. Et il s’agissait de ma découverte de son premier roman, co-écrit avec Evelyne Pisier, de la conversation qui s’en est suivie et de tout ce que ça a déclenché. Il est des moments dont on sait qu’ils nous accompagneront jusqu’à notre dernier souffle.
La vérité est que j’ai aimé Caroline Laurent d’abord comme autrice. Pour son extraordinaire sens du récit, de la fresque, de l’épopée. Pour sa manière noble de célébrer la liberté, de camper une histoire, de suggérer une époque, avec un souffle absolument unique. Cette femme a une incroyable puissance de conteuse. C’est une qualité absolument rare. Mais il y a davantage.
J’ai mis du temps à le mettre en mot…